Sissankondo

« Heureux les esprits fêlés car eux seuls laissent entrer la lumière »

Sissankondo c’est l’instant présent. Ici et maintenant Roxane Mares, accompagnée de la musicalité d’Abou Konaté, laisse s’incarner une douce folie aux multiples corporalités. Elles l’invitent à tomber, tenter de se remettre sur pieds, tanguer voir même danser. Chaque instant est précieux et vivant, chaque folie et fêlure est une lumière dans l’ombre, un instant de vie.

 


« Sissankondo c’est Yélen, la lumière.
Apporter de la douceur et de la vie.
Regarder au-delà avec l’œil du cœur et entrevoir la fêlure de l’autre dans sa folie. L’échos en soi. Caresser sa douleur. Lui dire je t’aime, ça va aller.
Ouvrir la quiétude de l’Amour et éclairer sa route vers la Paix.
Si lourd parfois et pourtant si facile à réaliser dès que le centre est aligné à l’axe et relié à la Vie.
Etre Soi pleinement. Laisser la vie se propager. Habiter chaque atome de la matière. N’être plus soi. S’oublier pour libérer l’énergie créatrice et nourrir l’autre. Etre l’autre. Juste là.
Nyéfé koté. Santé koté. Kofé koté. Dougouma koté. Sissankondo.
L’ombre devient lumière. La folie réveille la douceur. La joie illumine le cœur. La peur appuie la force. La colère passionne le mouvement,
Heureux les esprits fêlés car eux seuls laissent entrer la lumière. »